• Bannière 1 : Abu-l-Ala al-Maari

Analyse de textes philosophiques québécois assistée par ordinateur

En mai 2021, le programme Savoir du CRSH, le Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada, accordait au LANCI, le Laboratoire d’analyse cognitive de l’information de l’UQÀM, une importante subvention de recherche. Son objectif principal est d’analyser un corpus historique de textes philosophiques québécois à l’aide d’outils informatiques utilisant des acquis récents de l’intelligence artificielle (IA).

L’IA et les humanités numériques sont appelées à transformer en profondeur les champs de la recherche et de l’enseignement. Auparavant, on ne pouvait mener de grands travaux de ce type sur l’histoire de la philosophie au Québec, car on ne disposait d’aucune collection conséquente de textes. Mais un patrimoine numérique est maintenant disponible et plusieurs collections de textes philosophiques ont été mis en ligne : le PPDQ, le Patrimoine philosophique du Québec (Simard et al. 2011-2020), les textes pertinents des Classiques des sciences sociales de l’Université du Québec à Chicoutimi (Tremblay et al. 2000-2020), des textes philosophiques numérisés par BAnQ (Bibliothèque et Archives nationales du Québec), ainsi que les textes issus des trois principales revues savantes en philosophie au Québec : le Laval théologique et philosophique, Dialogue et Philosophiques.

Ce projet de recherche se déploie en deux volets.

  • Le premier volet propose divers types d’analyses discursives et textuelles de la vaste production écrite québécoise en philosophie. Plus spécifiquement, il vise à explorer diachroniquement et synchroniquement trois opérations essentielles de tout texte philosophique : les thèmes, les concepts et les arguments. Les fondements épistémologiques et la méthodologie pour ce type d’analyse font appel à la logique de l’argumentation, aux théories de la linguistique textuelle ainsi qu’à la philosophie du langage. Dans ce cadre, on examinera des textes philosophiques, mais on étudiera aussi le rôle de l’essai, une signature de l’histoire des idées au Québec.
  • Le deuxième volet du projet détaille les technologies utilisées pour appuyer le traitement d’un patrimoine numérisé trop vaste pour être maîtrisé par les moyens usuels. Il en appelle à des technologies informatiques de pointe pour la LATAO, la lecture et l’analyse de texte assistées par ordinateur. Ces outils permettent une modélisation informatique et une dissection stratifiée du texte philosophique.

À cette fin, le projet crée des chaînes de traitements algorithmiques qui vont de la préparation initiale du corpus à l’interprétation finale des résultats, en passant par la reconnaissance des caractères, le moissonnage, l’étiquetage linguistique, la fouille de texte, l’extraction d’information, la catégorisation, ainsi que l’analyse des thèmes, des concepts et des arguments. Bref, le projet utilisera un ensemble de moyens pertinents pour aider la recherche dans toutes les phases de la saisie, de la lecture et de la compréhension d’un texte.

Les modèles formels utilisés sont de type mathématique, statistique et logique. Quant aux modèles computationnels, ils appliquent des algorithmes issus des recherches classiques et récentes en intelligence artificielle pour le traitement automatique du langage et de la fouille de textes : bases de données de connaissances, enrobage, schémas de règles, apprentissage machine et profond, extractions de relations sémantiques.

Un dernier pan du projet vise un transfert des méthodes, de l’expertise et des outils informatiques aux domaines universitaire et collégial de la formation et de l’enseignement. Aussi, un plan de mobilisation accompagne-t-il le projet. Ce plan prévoit des modalités de formation, de diffusion et de publication qui impliqueront la collaboration avec diverses institutions d’enseignement.

Ce type de projet ouvre une dynamique de littératie dans le domaine des humanités numériques, littératie applicable à des textes abstraits, tels les textes philosophiques. Il aimerait contribuer à la formation d’une nouvelle génération d’étudiants et de professeurs, qu’il s’agisse des universités ou des collèges. Il souhaite ainsi les préparer à relever un défi de taille soulevé par les transformations de la recherche et de l’apprentissage à l’ère de l’économie numérique.

Équipe de recherche

Direction
Jean-Guy Meunier (PhD, professeur associé, Université du Québec à Montréal, Philosophie)

Chercheurs en informatique
Ismail Biskri (PhD, professeur, Université du Québec à Trois-Rivières, Mathématiques et informatique)
Dominic Forest (PhD, Maîtrise en philosophie, Professeur, Université de Montréal, École de Bibliothéconomie et des Sciences de l’Information)

Chercheurs en philosophie et en histoire des idées au Québec
Ludovic Chevalier (PhD, professeur, Collège de Rosemont, Philosophie)
Yvan Lamonde (PhD, professeur émérite, Université McGill, Littérature et langue françaises)
Jean-Claude Simard (professeur retraité de philosophie, Collège de Rimouski, chercheur associé au LANCI)

Collaborateurs et collaboratrices
Louis Chartrand (maîtrise en Philosophie, PhD en Informatique cognitive, chercheur postdoctorant, Université de Pittsburgh, Center for Philosophy of Science)
Nadia Ghazzali (PhD, professeure, Université du Québec à Trois-Rivières, Statistique)
Georges Leroux (PhD, professeur émérite, Université du Québec à Montréal, Philosophie)
Jonathan Livernois (PhD, professeur, Université Laval, Littérature, théâtre et cinéma)
Julien Longhi (PhD, professeur, directeur de l’Institut des Humanités numériques, Université de Cergy-Pontoise, Sciences du langage)
Davide Pulizzotto (PhD en Sémiotique, chercheur postdoctoral au CIRST, le Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie à l’UQÀM, et associé de recherche à l’École polytechnique de Montréal, Mathématiques et génie industriel, Chaire Innovation 4Point0)
Audrey Rousseau (PhD, professeure, Université du Québec en Outaouais, Sociologie)

Chercheurs et chercheuses juniors
Alaidine Ben Ayed (doctorant, Informatique cognitive)
Toufik Mechouma (doctorant, Informatique cognitive)
Francis Lareau (doctorant, Informatique cognitive)

Durée : 5 ans

Contacts :
Meunier.jean-guy@uqam.ca
Simard.jean-claude@videotron.ca

Département de philosophie

Suivez-nous

Coordonnées

Département de philosophie
Local W-5350
455, Boulevard René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2